Asie centrale : voyage en Ouzbékistan et au Turkménistan

Mise à jour le 18 mars 2009 @ 21:33

Cette page est en cours de rédaction… Elle n’est constituée, pour l’instant, que de la trame de notre circuit. Elle sera complétée par des liens vers des articles documentaires sur la région visitée, et bien sûr vers les photos et les films que nous avons pris.

En attendant, quelques photos sont visibles ici !

Notre itinéraire :

Cliquez sur la carte pour l’agrandir :

Ouzbekistan Turkmenistan

Après une première journée à Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan, nous sommes partis vers la vallée de Ferghana, où nous nous sommes arrêtés à Kokand, Andijan, Khuva, Marguilan. Puis, de retour à Tachkent, nous nous sommes envolés vers Urgentch, pour atteindre Khiva, puis Noukous.

Nous avons ensuite effectué une incursion au Turkménistan, où nous avons visité la vieille ville de Urgentch (Konya Urgentch), avant de nous envoler pour la capitale, Ashkabat. Après nous être rendus à Nissa et Mary (Merv), nous avons de nouveau franchi la frontière vers l’Ouzbékistan.

Nous avons ensuite visité Boukhara, puis repris la route pour Nourata avant passer la nuit dans un camp de yourtes à Yanguikazgan. En route vers Samarkand, nous avons fait une halte au lac de Aidarkul ; puis nous nous sommes dirigés vers un village de montagne Ayokshi, où nous avons été hébergés chez l’habitant. Notre circuit s’est terminé par la visite de Samarkand.

[histoire de l'Ouzbékistan] [la route de la soie]

Comment naviguer entre ces pages ?

Depuis cette page, vous pourrez accéder :

  • à des articles documentaires sur la région visitée ; ils seront accessibles depuis les liens de couleur [orange entre crochets],
  • aux galeries photos en cliquant sur les liens verts soulignés.

Pour revenir à cette page, en haut de chacune des pages de galeries se trouve un lien
>> Retour à la page d’accueil
Asie centrale

Notre circuit

Afin de saisir des « moments de vie », je prends parfois des photos rapidement, elles ne sont donc pas toujours bien cadrées ni exposées ! ;-)

4 octobre : Tachkent

Nous arrivons à Taschkent après une nuit d’avion ; notre premier repas nous fait découvrir les spécialités ouzbèkes, dont la carpe frite.

Nous visitons ensuite le quartier Hazrati Imam où se trouvent minarets, medersas, université coranique. Tous les bâtiments ont été rénovés ou reconstruits au 20ème siècle :

  • la mosquée du vendredi,
  • un atelier de calligraphie,
  • le mausolée où se trouve un exemplaire du coran original.

Nous nous rendons plus tard :

  • au marché,
  • sur la place de l’Indépendance,
  • devant le théâtre, situé sur une place, où au centre du jet d’eau est représentée une graine de coton,
  • la place Amur Timur où se dresse une gigantesque statue de Tamerlan (qui a remplacé une statue de Karl Marx !)

[Tashkent]

5 octobre : Tachkent – Ferghana

Nous prenons la route vers la vallée de Ferghana, qui traverse une belle zone montagneuse.
Nous arrivons à Kokand, où nous visitons :

  • le Khudaiar Khan,
  • la mosquée Juma (mosquée du Vendredi),
  • le cimetière royal,
  • le mausolée Modari Khan qui abrite la dépouille de la mère d’Omar Khan et le mausolée Dahkma-i-Sakhan,
  • une école coranique,
  • puis un atelier de céramique.

[la vallée de Ferghana (en anglais)] [Kokand]

6 octobre : autour de Ferghana

[Andijan]

7 octobre : Marguilan – Ferghana

A Marguilan, nous visitons une fabrique de textile où nous voyons :

  • le traitement des vers à soie,
  • le tissage électrique,
  • le tissage mécanique,
  • la teinture des fils,
  • la confection de tapis noués en soie,
  • la réalisation de broderie « susana ».

A Marguilan, nous pouvons observer la fabrication du pain traditionnel avant de nous rendre dans le parc Al Ferghani, qui appartenait à l’ancien gouverneur, puis nous nous rendons au bazar de Ferghana.

8 octobre : retour vers Tachkent

Nous retraversons la vallée de Ferghana, sans doute plus jolie au printemps ; nous longeons d’immenses champs dont ceux de la culture de coton. Nous retraversons les montagnes, puis le désert pendant des kilomètres.

Les routes sont bonnes, nous avons souvent emprunté des routes à chaussées séparées.

Nous nous envolons vers Urgentch : l’avion a plus d’1h de retard au départ, sans qu’on nous donne davantage d’explications que sur nos lignes intérieures ! Les hôtesses n’effectuent même pas les contrôles de sécurité habituels : tablettes relevées, ceintures attachées…

Nous nous dirigeons vers Khiva, où nous logeons dans un hôtel à l’intérieur à de la vieille ville.

9 octobre : Khiva

Nous sommes sous le charme de cette vieille ville, entièrement reconstruite par les Soviétiques. Très tôt le matin, les touristes ne déambulent pas encore dans cette ville fantôme et nous sommes deux de notre petit groupe à profiter du lever du soleil. Rien ne nous arrête ! et au coucher du soleil, nous sommes encore les deux mêmes à monter sur les muraille de la ville !

[Khiva]

10 octobre : Nukus puis les forteresses

Nous visitons à Nukus le musée Savitsky.

Nous devons franchir à pied le pont de Berouni, les voitures risquant de heurter le pont si les passagers restent à bord !

Nous filmons la cueillette du coton avant de nous rendre à la forteresse Toprak Kala puis à celle de Ayaz Kala.

[le musée Savitsky (en anglais)]

11 octobre : en route pour le Turkménistan

Après avoir quitté Khiva, le passage de la frontière près de Tashauz nous prend 2 heures. Alors que jusqu’ici, nous avions connu des températures estivales, le vent est froid, il fait 11° ; certains d’entre nous sont emmitouflés dans des bonnets et des écharpes !

Nous visitons la vieille ville de Urgentch, Kona Urgentch, où se trouvent des mausolées en ruine ou reconstruits.

De retour a Tashauz, nous visitons le marché avant de nous envoler vers Achgabat : l’avion est ponctuel et nous récupérons nos bagages 20 mn seulement après avoir atterri.

12 octobre : Achgabat

A Achgabat, nous visitons le bazar de Tolkushka :

  • le marché aux animaux, dont le marché aux chameaux,
  • le marché aux tapis,
  • le petit marché des fontaines,
  • le mémorial de la seconde guerre mondiale,
  • l’Arche de la neutralité,
  • le mémorial du tremblement de terre.

13 octobre : Achgabat – Nissa

A Achgabat,

  • la place de l’Indépendance,
  • la place des 10 ans de l’Indépendance,
  • le marché russe,
  • la mosquée Azadi,
  • dans les rues d’Achgabat.

A Nissa, nous visitons le site archéologique, où se trouvent un mausolée et une mosquée.

De retour à Achgabat, nous restons un moment dans une église orthodoxe, avant d’observer les préparatifs d’une parade sur la place de la Neutralité.

14 octobre : de Achgabat à Mary

Nous nous arrêtons à Abiwerd avant de traverser le désert pendant des kilomètres et d’arriver à Mary ; nous nous dirigeons vers la vieille ville, Merv.

Contrairement à mes précédents voyages, et bien qu’accompagnés de guides locaux, nous n’avons eu aucun contact avec les habitants, sauf sur les marchés, ou nous avons parfois échangé nos adresses.
Nous avons obtenu peu d’informations sur les modes de vie, l’éducation, la santé,…

Et pour tout dire, au Turkménistan, les gens nous semblaient invisibles ! Nous avons vu des champs cultivés, mais en dehors de la culture du coton, peu de gens dans les champs, peu de gens dans les villes. A Achgabat , l’atmosphère nous semblait curieuse, c’est une ville verdoyante avec de larges avenues, de nombreux jets d’eaux, mais aucune activité n’est visible, très peu de boutiques en dehors des marchés couverts.

La ville a été reconstruite depuis l’indépendance essentiellement par une filiale de Bouyghes et des entreprises turques.

Sur les murs s’affichent de nombreux portraits de l’ancien président et de l’actuel !

15 octobre : vers l’Ouzbékistan

Juste avant de passer la frontière vers l’Ouzbékistan, nous arrivons devant un pont en très mauvais état ; la circulation est alternée, il nous faut 50 mn pour le traverser !

Nous mettons 2 heures pour repasser la frontière à Chardzhou depuis le Turkménistan vers l’Ouzbékistan ; nous devons effectuer, dans le no man’s land, 800 m à pieds avec nos bagages ; côté Ouzbékistan, nos passeports sont contrôlés une dizaine de fois.

Dès notre arrivée en Ouzbékistan, ce qui nous frappe, c’est de voir « les gens » « vivre ».

Après notre long périple, nous arrivons à Bukhara.

16 octobre : Bukhara

A Boukhara, nous commençons notre visite par la statue Nasredine Hodja, avant de visiter medersas, mosquées, minarets.

Bukhrara est une ville très (trop) touristique, des commerces sont présents au sein même des monuments.

Après être montées sur la muraille de la ville de Khiva, les deux mêmes n’hésitent pas à se hisser en haut du minaret !

17 octobre : environs de Bukhara

Dans les environs de Boukhara, nous visitons sitori-i-mokhi khosa, le palais de la lune et des étoiles, puis la nécropole, et à Boukhara même,

  • la citadelle,
  • le quartier juif où nous sommes invitées à rentrer dans une maison.

18 octobre : de Boukhara à Yanguikazgan

En route vers Yanguikazgan, nous nous arrêtons dans un atelier de céramique, puis devant une porte d’un caravansérail du 12ème siècle.

A Nourata, nous visitons la mosquée et le bassin aux poissons sacrés, où nous assistons à une partie d’une cérémonie de mariage, avant d’arriver au camp de yourtes à Yanguikazgan.

19 octobre : de Yanguikazgan vers Samarkand

En repartant vers Samarkand, nous nous arrêtons au lac de Aidarkul, lac artificiel construit par les Soviétiques.

A Samarkand, nous profitons de la belle lumière de la fin de l’après-midi pour photographier la mosquée Gour Emir et le Registan.

20 octobre : de Samarkand à Ayokshi

Depuis l’hôtel, nous avons une belle vue sur la coupole de la mosquée Gour Emir.

Au départ de Samarkand, nous longeons les montagnes du Pamir, frontière avec le Tadjikistan ; 400 kilomètres devant nous se trouve la frontière avec l’Afghanistan.

Nous nous arrêtons à Shakhrisabz, la ville de naissance de Tamerlan, où de nombreux nouveaux mariés se font photographier devant le mausolée de Tamerlan.

Nous passons la nuit dans un village de montagne, où, photographiant des enfants, j’ai été invitée par une famille à prendre le thé dans sa maison.

21 octobre : Ayokshi puis retour vers Samarkand

Une petite balade dans le village avant de reprendre la route vers Samarkand.

22 octobre : Samarkand

A Samarkand, nous visitons :

  • l’observatoire Ulug’beg,
  • la nécropole,
  • la colline et le musée d’Afrosyab,
  • puis le Registan.

23 octobre : Samarkand

Notre dernière journée à Samarkand :

  • la mosquée Gour Emir,
  • la mosquée Bibi Khanum,
  • le marché Bibi Khanum,
  • le quartier moderne.

24 octobre : retour vers Paris


Ecrit par Lise - Site
Mot(s)-clé(s) ,

2 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. Boljo

    Attention mon adresse mail apparaît automatiquement sur cette page. Je vous ai trouvé en effectuant une recherche google sur mon pseudo « Boljo » pour savoir s’il était courant.
    Merci de vérifier le pourquoi du comment.

  2. Je ne comprends pas ce que vous voulez dire en affirmant « mon adresse mail apparaît automatiquement sur cette page ». Il est possible qu’un moteur de recherche affiche des données sans que moi-même y puisse quelque chose.
    Je ne comprends pas non plus pourquoi , lorsque vous écrivez un commentaire, vous indiquez une adresse web inexistante que je dois supprimer manuellement puisque avez saisi pour la 2ème fois « http://Installéenlocalsurmac ».
    Merci d’utiliser le formulaire de contact pour préciser votre question si nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

*Si vous écrivez un commentaire ici pour la première fois, celui-ci ne sera publié qu'après validation par un administrateur du blog. Ne l'envoyez pas plusieurs fois !
*Bien sûr, tout commentaire injurieux, publicitaire ou spam sera supprimé.
*C'est à vous maintenant !

(obligatoire)
(obligatoire)
(obligatoire)

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender.

Protected by WP Anti Spam


  • Mentions légales
    Les différents éléments du Blog de Lise restent la propriété de leur(s) auteur(s) respectifs.


Connexion à WordPress protégée par Clef