Premier pas avec un Blackberry Curve 8520

Profitant des points que j’avais accumulés chez Orange dans le cadre de l’option renouvellement de portable, je viens de remplacer mon Nokia 6086 option Unik (téléphonie en IP illimité vers les fixes et les mobiles Orange, dès que l’on se trouve en zone couverte par une Livebox) par un Blackberry Curve 8520 option Unik. Pourquoi pas un iPhone ? m’a demandé Lise. J’ai un iPod Touch depuis longtemps déjà : j’aime son esthétique et son ergonomie, mais je m’y suis sentie tout de suite enfermée, non point parce que la téléphonie lui manquait, mais parce que je le trouvais trop verrouillé, parce que l’obligation de passer par iTunes et l’App Store me pesait – d’où mon habitude du jailbreak -, bref, parce que j’avais le sentiment d’être réduite au statut d’utilisateur interdit d’initiative. Mon sentiment, avec le temps, n’a pas changé ; il s’est même renforcé. Au moment où il s’est agi de changer de téléphone, je suis donc allée voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Je raconte ici mes premières impressions.


La machine est belle à regarder, fine, légère (106 g), un peu plus large qu’un portable standard. L’écran se trouve élargi d’autant (320×240), ce qui est bien agréable. L’ouverture de la coque arrière est aisée ; l’installation de la carte SIM et de la batterie aussi, ce qui n’était pas le cas de la carte SIM sur le Nokia. Le smartphone s’allume dès l’installation de la batterie. L’usage du petit trackpad central est fluide, naturel, sans problème. La machine est dotée sur ses flancs de deux touches programmables, à peine visibles, qui permettent d’activer, par un simple appui, l’appareil photo et la numérotation vocale, ou toute autre fonction ou application de son choix. Je reviendrai un peu plus bas sur ce point.

Ci-dessus : 1. Envoi ; 2. Menu ; 3. Trackpad ; 4. Echap. ; 5. Fin/Mise hors tension ; 6. Pour saisir les caractères figurés sur la partie supérieure des touches ; 7. Majuscule ; 8. Liste des symboles ; 9. Majuscule ; 10. Entrée ; 11. Haut-parleur ; 12. Volume ; 13. Appareil photo ; 14. CaptureIt ; 15. Verrouillage ; 16. Muet.

Le clavier est doté de touches très petites : gros doigts, s’abstenir ; petits doigts de femme bienvenus. La saisie des caractères m’a paru beaucoup plus facile que sur le Nokia : tous les caractères sont visibles et accessibles par un appui direct ou par un appui simultané sur la touche « Alt » et la touche concernée. Pour saisir une lettre accentuée, on maintient l’appui sur la lettre concernée, et on fait rouler le trackpad jusqu’à l’accentuation souhaitée.

L’appareil photo a une résolution de 2 mégapixels, – de quoi susciter la moue des amateurs de résolutions monstrueuses. Mais je sais par expérience que ce n’est pas la résolution qui fait les bonnes photos. Et j’ai remarqué que si les petites résolutions donnent un léger grain, les photos à grain, comme naguère celles du Polaroïd, sont souvent plus intéressantes que les photos bien léchées. J’ai pris ainsi avec le Blackberry quelques premières photos qui m’ont plu. C’était le soir de Noël, dans une vieille maison de campagne mal éclairée.

On peut régler dans les options de l’appareil photo la balance des blancs, la taille de l’image, l’emplacement de destination. On peut ensuite « Définir l’image comme ID de l’appelant » ou « Ecran de veille », « Renommer l’image », Supprimer l’image », « Envoyer l’image ».

Je n’ai pas encore eu le temps de tester l’enregistrement vidéo.

La documentation fournie avec la machine demeure, quant à elle, beaucoup trop succinte. Il faut se débrouiller tout seul, essayer et voir. En cas de grande perplexité, on peut consulter le En savoir plus de Blackberry ; mais autant se tourner toute de suite vers les forums, par exemple ici : Blackberry France.com, ou ici :  Blackberry-FR.

J’ai reçu le Blackberry, alors que je me trouvais dans la vieille maison de campagne, elle-même située dans un village où le portable ne capte pas le réseau. J’ai allumé le Blackberry, il n’a pas trouvé le réseau, et je n’ai pas pu bénéficier du processus de configuration automatique. J’ai pu en revanche régler illico la connexion à la Livebox. Mais faute de connexion préalable au réseau, je n’ai pas pu utiliser la fonction Unik via la Livebox. Plus tard, lorsque je me suis rendue en ville, comme je suis et demeure du genre bécasse, j’ai eu un peu de peine à configurer le téléphone manuellement. A force de tournoyer dans le Menu, j’y suis cependant arrivée. Le Blackberry Curve 8520 ne supporte qu’une connexion EDGE, plus lente qu’une connexion GPRS. Mais, pour moi en tout cas, peu importe. Je n’ai pas de gros besoins de téléchargement.

Lise m’avait dit : – Tu nous feras des articles ? Mon premier soin a donc été de m’enquérir d’une appli de capture d’écran. J’ai téléchargé en OTA (Over The Air : directement à partir du Blackberry) CaptureIt, petit programme léger, gratuit, simple à utiliser via un appui sur l’une des touches programmables du portable. Là aussi, j’ai un peu erré dans le Menu avant de trouver à quel endroit on règle les touches programmables. C’est dans Options/Ecran-Clavier/Touches programmables. La touche de droite est dédiée par défaut à l’appareil photo ; la touche de gauche à la numérotation vocale ; je ne pratique pas la numérotation vocale ; j’ai donc choisi d’assigner la touche de gauche à CaptureIt.

Lorsqu’on appuie ensuite sur cette touche, la capture, en même temps qu’elle s’effectue, se trouve signalée par une vibration. Les captures sont classiquement enregistrées dans le dossier Multimédia/Mes images. Bizarrement, on ne dispose pas de la fonction « Tout sélectionner » sur le Blackberry ! Il vaut mieux en conséquence enregistrer les images sur la carte mémoire du téléphone et les gérer ensuite depuis l’ordi, via le Blackberry Manager (paraît-il) ou simplement comme n’importe quel autre périphérique de stockage de masse. Je reviendrai plus bas sur cette question.

Lorsque j’ai voulu télécharger CaptureIt, je n’ai pas trouvé le navigateur Orange très commode. La barre de saisie des URL ne saute pas aux yeux ; il faut la rechercher sur l’écran parmi les diverses sollicitations et autres publicités, et on finit par la trouver par hasard, comme au restaurant le bifteck sous une feuille de salade. Du coup, j’ai installé et testé Opera Mini, qui m’a paru, avec sa barre se saisie qui vous tape à l’oeil directement, bien plus agréable.


Pour télécharger Opera Mini, il suffit d’aller depuis son ordi sur la page suivante : http://www.opera.com/mini/download/?message=sms, de saisir sur cette page son numéro de portable, puis d’attendre le lien de téléchargement, qui arrive par SMS dans l’instant sur le téléphone portable.

Le programme, une fois téléchargé, se trouve dans le dossier « Téléchargement ». On clique alors sur le programme, et il s’installe. C’est tout.

Dommage, CaptureIt ne fonctionne pas lorsqu’on navigue sous Opera. Je ne peux donc pas vous montrer les charmes de la navigation opératique. Il faut me croire sur parole :-)

Rien à dire de bouleversifiant sur la fonction Téléphone. Le Blackberry assure normalement cette fonction. Il se connecte très facilement à la Livebox, dans le cadre de la fonction Unik. Pensez à appuyer sur le bouton « Association » de la Livebox lors de la reconnaissance des deux appareils. Sagem ou Inventel – j’ai testé les deux -, la Livebox ne fait ensuite aucun chichi pour reconnaître la clé WEP. En réception, le son est très bon, clair, suffisamment puissant, bien meilleur que sur mon ancien Nokia. Mes correspondants sont satisfaits également. Je n’ai pas assez de recul pour juger de l’autonomie. Après la première charge de la batterie, l’autonomie a duré 4 jours, avec des coups de téléphone (longs) en France et en Angleterre, et de nombreux tests, manoeuvres, essais, erreurs, sur la machine.

Je n’ai pas encore opté pour le Push. Peut-être ne le ferai-je jamais. Je n’ai pas de tels besoins de communication, rien qui urge à ce point, et je dispose de mon MacBook à proximité…

Je n’ai pas testé tous les programmes additionnels installés sur la machine. Je leur consacrerai un prochain article.


 

J’ai installé sur mon MacBook le Blackberry Desktop Manager pour Mac OS. Le programme est gratuit. Je m’attendais à mieux. Le BlackBerry Manager synchronise le Calendrier, les Contacts, les Notes, les Tâches, la Musique, à partir de iTunes. Il sauvegarde au format .BBB, dans User/Documents/Blackberry Backups, et restaure. Je dis que je m’attendais à mieux car il voit la mini SD Card installée sur le Blackberry, mais il ne la lit pas. On ne peut donc compter sur le Blackberry Manager pour récupérer d’un coup d’un seul les photos et captures d’écran enregistrées sur la carte mémoire. On ne peut pas compter non plus sur le Blackberry Manager pour assurer la mise à jour de l’OS et des applis installés sur le téléphone. La fonction « Mise à jour » échoue.

Pour récupérer par lots les images enregistrées sur le Blackberry, il y a heureusement une solution simple. Il suffit de connecter le Blackberry au Mac via le câble USB fourni et de récupérer ensuite les images  sur le Mac. Mais il faut auparavant avoir sélectionné sur le Blackberry le réglage qui va bien. C’est dans Options/Mémoire. J’ai activé la « Prise en charge de la mémoire externe », puis l’option « Activer automatiquement le mode Mémoire de masse une fois connecté ». Le Mac voit ainsi le contenu de la mini SD Card lorsque le Blackberry est connecté en USB. A noter que CaptureIt ne fonctionne pas non plus lorsque le Blackberry est connecté au Mac en USB.

 

Voilà l’essentiel des observations que j’ai pu faire lors des quelques premiers jours d’utilisation de mon tout nouveau Blackberry Curve 8520. Je le préfère à mon vieux Nokia 6086, d’abord parce que la réception est meilleure, ensuite parce que la connexion avec la Livebox est plus simple à établir et plus stable, enfin parce que l’appareil photo offre un peu plus de possibilités et donne de meilleures photos. Je reviendrai sur d’autres aspects de la machine d’ici quelque temps, lorsque j’aurai acquis un peu plus d’expérience. A suivre donc.


Ecrit par Christine - Site

232 commentaires

Ecrire un commentaire» 1 6 7 8
  1. Bonjour,
    Les musiques normalement sont dans Media/Music.
    Pour explorer plus a fond le système des fichiers du BB, il faut connecter ce dernier à l’ordi en mode Memoire de Masse et examiner le contenu des répertoires du BB, comme on le ferait d’une clé USB.

  2. sophie

    Bonjour !
    Il y a quelque temps j’ai eu un problème avec mon BB 8520 donc on me l’a changé. J’étais contente jusqu’à ce que j’ai ce GROS problème :
    j’ai activé le mode mémoire de masse exactement comme montré sur votre diapo et pourtant quand je branche mon BB dans l’ordi, il se recharge mais n’apparaît pas la boite « ouvrir les fichiers » etc.. Que j’utilisais toujours pour faire glisser des photos et des musiques dans le portable.
    Est-ce que ça ne marche pas parce que je n’ai pas de carte mémoire ? Je ne me souviens pas en avoir eu une dans mon ancien BB !!

  3. Lauriane

    Bonjour,
    Sans faire exprès j’ai supprimé toutes mes photos et toutes mes vidéos sur mon BB. Je n’avais pas eu le temps de les mettres sur mon ordi. J’aimerais savoir s’il est possible de récupérer par n’importe quelle manière ses photos/vidéos supprimés ? merci d’avance

  4. Hugo

    Sur ton schéma il y a deux 9

  5. centena

    Je chine sur le web pour m’approprier le 8520 tout neuf, que je trouve très ergonomique (pire expérience : un sony-ericson), c’est plus direct que les notices et je trouve votre commentaire délicieux.
    Je me renseignerai pour l’OperaMini.
    Bonsoir, avec une bonne grosse pluie à ma fenetre ouverte,
    MC

  6. chabot

    bonjour , j’ai un souci avec le son de mon BB 8520 curve, il ne lit plus les fichier de musique et les sonneries enregistré sur le téléphone. Quelqu’un a-t-il eu ce problème ? y a t il une solution ?

  7. poyac yves

    on m’a donné un portable BLACKBERRY d’occasion
    il a un code d accès verrouillé pour que personne ne puisse s’en servir
    dès que j’allume le téléphone
    il me demande de déverouiller le tél
    je veux absolument supprimer ce verouillage qui ne m’est pas utile
    mais je n’y arrive pas car je n’ai pas la notice d’utilisation
    Pouvez vous m’aider à solutionner ce gros problème Merci

  8. Bonjour,

    On trouve toutes sortes de solutions sur Internet.
    Sinon, pour une première utilisation, c’est 0000

1 6 7 8

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

*Si vous écrivez un commentaire ici pour la première fois, celui-ci ne sera publié qu'après validation par un administrateur du blog. Ne l'envoyez pas plusieurs fois !
*Bien sûr, tout commentaire injurieux, publicitaire ou spam sera supprimé.
*C'est à vous maintenant !

(obligatoire)
(obligatoire)

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender.


  • Mentions légales
    Les différents éléments du Blog de Lise restent la propriété de leur(s) auteur(s) respectifs.


Clef two-factor authentication