Paris, capitale du Libre (1)

J’ai assisté aujourd’hui à la première journée de la manifestation Paris, Capitale du Libre, organisée par la mairie de Paris et l’ASS2L (Association des sociétés de services en logiciels libres). Je pensais écouter les échanges sur le thème Collectivités Européennes et logiciels libres : faire, partager et mutualiser ? mais outre la « clim » que j’ai trouvé trop forte ;-) le lancement de la discussion m’est apparu rapidement ennuyeux ;-)

Je me suis donc dirigée vers une des conférences « off » : Les standards ouverts : rôle et importance stratégique, du Web à la bureautique en passant par le multimedia. Et malgré ce titre à rallonge ;-) j’ai trouvé les échanges très intéressants !

Je les relate ici en fonction des notes que j’ai prises…

Les standards du web

Prenant la discussion en cours, j’ai tout d’abord entendu Tristan NITOT, le président de Mozilla Europe (qui entre autres contribue au développement du navigateur Firefox et du client de messagerie Thunderbird et) qui, tout au long des échanges, m’est apparu le plus complet dans les explications qu’il fournissait sur les enjeux concernant l’utilisation des logiciels libres.

Il a expliqué en substance que les enjeux concernant la standardisation du web, c’est-à-dire la possibilité de surfer sur le web, quel que soit l’ordinateur utilisé, quel que soit le système d’exploitation, quel que soit le logiciel, étaient certes économiques, mais pas seulement. Lors de la création d’Internet (par Timothy Berners-Lee, alors chercheur au Centre européen de recherche nucléaire, le CERN – voir l’histoire de la création d’Internet sur Wikipedia), il s’agissait de développer un standard ouvert, interopérable entre tous les utilisateurs souhaitant échanger des documents. Alors que le web était conçu comme un outil de communication, de mutualisation du savoir, de paix, et qu’il se banalisait, Microsoft a voulu s’imposer dans ce contexte en fournissant gratuitement Internet Explorer avec son système d’exploitation.

Firefox se veut un navigateur respectueux des standards, quelque soit le système d’exploitation utilisé. Mais il a dû également proposer un mode dégradé pour pouvoir afficher des pages web déjà existantes et conçues pour Internet Explorer. Firefox dispose donc de plusieurs modes : un mode strict, respectant les standards, et un mode dégradé de compatibilité. L’objectif de Firefox est de promouvoir le choix des internautes.

L’archivage

Les échanges ont ensuite porté sur la question de l’archivage, de la conservation de la mémoire numérique. L’archivage, dans certains cas obligatoire légalement, pose aussi la question des standards, du choix du format des fichiers utilisés, mais également des supports de conservation (CD, DVD, disque dur,…).

Thierry STOEHR, président de l’AFUL (Association francophone des utilisateurs de Linux et des logiciels libres), remarquait, non sans ironie, que nous parlions de dématérialisation, c’est-à-dire sans utilisation de support, alors même que le support de sauvegarde était le principal problème auquel nous étions confrontés ! En fait, nous sommes dépendants du format, du fabricant,…

En réponse à une question posée sur la conservation sur papier des documents, il a été précisé qu’actuellement, les caractéristiques du papier et de l’encre utilisés ne garantissaient pas la pérennité des documents ; pour assurer la conservation dans la durée, il est nécessaire d’utiliser un papier spécifique, dans des conditions de stockage particulières.

L’archivage, ce n’est pas seulement une copie de CD ou de disque dur, il faut définir une véritable politique, ce qui suppose d’utiliser un format ouvert respectant des spécifications bien définies, qui ne soit pas menacé par un brevet logiciel. En effet, un brevet interdirait toute modification ultérieure, alors q’un format libre permettrait de disposer du code source, et de le modifier le cas échéant pour l’adapter aux nouvelles machines ou aux nouveaux supports. Le logiciel libre, c’est une licence ouverte, une technique ouverte, des fichiers ouverts…

L’avantage de l’archivage numérique est la possibilité de duplication infinie.

Open document et open xml

Le xml (voir l’article de Commentcamarche ou celui de Wikipedia) est un format d’échange, facilement lisible par les êtres humains, d’où l’intérêt de son utilisation. Actuellement deux standards sont en conflit, le format open document (mis en oeuvre par la suite bureautique libre Open Office) et open xml, le format utilisé par Microsoft. Leur périmètre est similaire, le format de Microsoft étant un standard du marché qui permet notamment la xml-isasion de documents écrits sous d’anciens formats.

Lequel de ces deux formats « favoriser » ? Thierry STOEHR prend nettement position : ce sont les formats propriétaires qui créent les verrouillages, alors qu’au contraire les formats ouverts laissent les utilisateurs libres de leurs choix. En fonction du format utilisé, quelle sera la dépendance par rapport à un système d’exploitation, à une machine, à un serveur,… ? Microsoft menacé par la montée en puissance du web a imposé Internet Explorer et se trouve dans une situation similaire avec l’apparition d’Open Office. Open document (odf) a été formalisé à la mi-2006 au moment où 140 millions de personnes employaient ce format.

Pour conclure cet échange, il est fait appel à notre responsabilité et au devoir de mémoire que nous devons exercer, en nous préoccupant du format du support utilisé.

 


Pour en savoir plus sur les formats :

13 juin 2007


Ecrit par Lise - Site
Mot(s)-clé(s) , , ,

Un commentaire

Ecrire un commentaire»
  1. A la lecture de cette page, Alain me signale un article dans Le monde informatique sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

*Si vous écrivez un commentaire ici pour la première fois, celui-ci ne sera publié qu'après validation par un administrateur du blog. Ne l'envoyez pas plusieurs fois !
*Bien sûr, tout commentaire injurieux, publicitaire ou spam sera supprimé.
*C'est à vous maintenant !

(obligatoire)
(obligatoire)
(obligatoire)

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender.

Protected by WP Anti Spam


  • Mentions légales
    Les différents éléments du Blog de Lise restent la propriété de leur(s) auteur(s) respectifs.


Connexion à WordPress protégée par Clef